Tanaisie et Levain

Dans la rubrique "cé tou moa ka fé tout' seule (comme une grande)", voici le vinaigre de Tanaisie et le Levain, deux recettes 100% homemade wiz love and respect (and a bit of fairydust)!


1) Le vinaigre de Tanaisie.


Tanaisie.Commune dans nos prairies.


Il y a un truc que je redoute comme la peste: LES POUX!

Disons que je n'ai pas précisément dans l'idée de me retrouver la boule à z pour squattage intempestif de ces petites bêtes dans mes précieussssssssssssssses drealocks!

Du coup je fais de la prévention ++++++ des qu'une de mes mioches se gratte la tête!

Avec mon vinaigre de tanaisie, je tiendrai en respect ces abominables envahisseurs suceurs de sang (je parle des poux hein?Pas de mes filles).

Si toi aussi tu crains les vampires de tête dans ta crinière de femme sauvage, voici ma recette.

Pour se faire :

-de la tanaisie 80gr

-huile essentielle de lavande (et quelques brins frais ou séchés si tu en as!) 5ml

-du vinaigre de cidre 750ml


BAM, tu mets le tout en bouteille et tu laisse macérer pdt 15 jours minimum. Tu filtre et tu rince ta chevelure avec une dose de vinaigre (2 à 3 c.à.s) diluée dans de l'eau de rinçage.

Attention ça pique un peu les yeux! En prévention quand tu sais que des poux se sont invités à l'école.


2) Le Levain.



Il y a une jolie histoire qui raconte l'origine du Levain. A cette époque Marie, le Dieu sa mère, était une élève un peu indisciplinée de la Grande Sibylle (une sorte de sorcière qui prédit l'avenir mais bon, les chrétiens ils disent "Sibylle" alors c'est ok, on la brûle pas...). Donc la Sibylle elle est la seule à connaître la recette du levain, et elle refuse de la transmettre à quiconque. Comme elle est un peu badass et qu'elle dit des trucs zarbi, les enfants qui sont sous son enseignement, se tiennent à carreau. Petite Marie, qui aime bien le pain et qui trouve injuste que la recette soit gardée secrète, vole à sa professeure un peu de levain, qu'elle cache sous son bras pour le garder au chaud. Le pâton va fermenter et gonfler (miam) sous l'aisselle de Marie (re-miam...)...NB: c'est pour ça qu'aujourd'hui on a des aisselles creuses (WTF...). Bref, Virgin Marie donne le levain au boulanger du village qui en fera moult pains ("Mangez, ceci est mon corps" toussa, toussa). Depuis, le levain est un trésor qu'on se transmet pour toujours manger du bon pain!

Amen.


La recette est simple, mais elle nécessite du repos et ne se garde que peu de temps.

1) Tu mélanges 2 tasses de farine complète, 1 càc de miel, 1 tasse d'eau chaude. Tu pétris quelques minutes puis tu mets dans un bocal (non fermé hermétiquement! pose juste le couvercle dessus) et tu laisses fermenter deux jours à température ambiante, à l'abris des courants d'air (tu peux lui mettre une petite laine dessus..sisi j'te jure!).

2) 2 jours plus tard, la pâte fermente et fait des bulles. Nourris la en ajoutant à la mixture une nouvelles tasses d'eau chaude et deux tasses de farine. Mélange bien et laisse reposer un jour de plus.

3) Ton levain est prêt!Incorpore le dans de la farine pour en faire du pain à hauteur de 100gr de levain pour 500gr de farine.

NB: tu peux conserver le reste au frigo quelques jours. la veille de son utilisation, rafraîchis le comme dans l'étape 2).


© 2019 Chloé Biessy 

  • Black Facebook Icon

Les mains sales et les pieds nus | contact | Meyrin