Moonlodge et tentes rouges

#Rising_feminine

#Ma_vie_rituelle



Lors de notre WildWomanCamp avec mon amie Kasey et d'autres femmes, j'ai pu expérimenté à l'improviste, ce qu'on appelle une "moonlodge".


Les tentes rouges, ou "moonlodge" sont des lieux ou se retirent les femmes pendant leurs lunes rouges.Coupées de la communauté et de leurs familles, elles vivent à leurs rythmes et besoins, cette période mensuelle sensible et pourtant tellement importante!


Dans une communauté, le cycle des femmes s'accordent peu à peu, ce qui fait que bon nombres d'entre elles ont leurs règles en même temps. Dans bien des traditions, ces moments sont considérés (à tort) comme "impurs" et la femme doit alors se retirer du logis ou ne pas manger dans la même vaisselle que les autres, ni toucher de la nourriture.


Bien que cette notion patriarcale d"impureté" me révolte, il n'en reste pas moins une belle chance de dire à tous "Les gars, démerdez vous pendant quelques jours; si je touche à la cuisine vous allez finir par avoir la bite qui tombe (ou un autre truc débile provocant la perte de votre virilité), alors je pars avec mes copines dans la tente...pas la peine de venir me rechercher, je reviendrai dans quelques jours"...et j'imagine qu'il y a bien des coquines qui ont usé du prétexte d’impureté pour vivre ces moments d'"auto-detox" de la manière la plus tranquille qui soit ;-)


La veille de mon départ mes lunes sont arrivées un peu en avance.Souvent dans de tel cas je me dit "Argh crotte!J'avais pas prévu le coup, ça va me compliquer la vie, et puis je vais avoir mal au ventre, à la tête et être irritée, pas l'idéal pour travailler".

Cette fois j'ai pris cette occasion unique de me retrouver entre femmes au milieu des montagnes pour envisager la chose comme une réelle détox physique et mentale; yoga, nourriture saine et quasi vegan, tisanes et jus de citron, jeûne, marche, méditation, activités créatives...quel programme!Et quelle belle opportunité de prendre ce temps pour moi en toute bienveillance et respect.


Mon constat; bluffant! Mon flux, bien qu'important, m'a vraiment permis de "relâcher" et de me "rebooter" en profondeur. Je n'ai pas eu de migraines (ce qui arrive à coup sûr!), pas de douleurs, pas de "sautes d'humeurs hormonales". Malgré le travail que j'avais à faire, je suis restée sereine et ai pris du temps pour moi.


Mais POURQUOI ce genre de traditions se sont-elles perdues?Nous sommes certes libérées de cette notion d'impurté (quoique) mais notre position sociale actuelle en a pris un coup: nous devons être au top de nos performances en toutes occasions alors que nos corps réclament à grands cris le calme et l'écoute de soi pour nous purifier de l'intérieur.


Certes il n'ai pas aisé dans nos sociétés modernes de nous retirer du monde 4 jours chaque mois...mais il faudrait vraiment pouvoir trouver une occasion de permettre ce genre de "pauses". Même "incomplètes", je suis sûre qu'elles auraient de grande qualités régulatrice et guérisseuse pour soigner les maux usuels liés à cette période.


Moi je vote pour la réhabilitation des moonlodges!



...I'm going on a red tent retreat!

© 2019 Chloé Biessy 

  • Black Facebook Icon

Les mains sales et les pieds nus | contact | Meyrin