La Résistance s'organise J+10



Le conseil de Famille et bâton de parole


En ces temps troublés, difficiles de jouer au jeu des prédictions; combien de temps cette situation va-t-elle durer, quelles répercutions économiques, sanitaires, sociales et écologiques vont-elles se manifester maintenant et sur du court/long terme?

Une chose est sûre, et cette chose nous ne les percevons pas encore tout à fait, c'est les répercussions psychologiques qu'un confinement ou de multiples crises prolongées peuvent avoir sur nous, notre cellule familiale, nos enfants, nos voisin-e-s et ami-e-s...


Car cet épisode soulève beaucoup d'émotions qu'il faut gérer.Quand on connait la fin, disons qu'il est plus "facile" de tenir jusqu’à celle-ci...quand on plonge dans l'inconnu pour une période incertaine, là ça devient tendu!


Certain-e-s prévoient un babyboom, d'autres une multitudes de divorces...car même si on aime son-sa partenaire d'un amour inconditionnel, y a un moment ou voir sa trombine H24 dans un appart' sans autre échappatoire, peut devenir source de tension.Tension, qui si non maîtrisée, peut rapidement devenir un récapitulatif de tous les griefs présents, passés voir futurs!


Écoutons Christophe André, psychiatre et méditant, qui nous propose de réhabiliter le conseil de famille (je ne retrouve plus la vidéo exacte, mais celle-ci est dans le même ton). J'aime aussi bien qu'il fasse "l'éloge de la peur", càd réhabiliter la fonction saine de la peur qui permet d'être prudent, lucide et respecter des limites.

https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/quotidien-deuxieme-partie-du-19-mars-2020-19559358.html


Chez nous le conseil de famille se tient le soir du Shabbat (tous les vendredis). C'est l'occasion de revoir la semaine et ses points positifs ou négatifs, d'exprimer nos besoins et nos envies, d'être à l'écoute des autres membres de notre famille, et d'avoir un espace pour parler en toute sécurité. Et tiens, pourquoi pas mêler les plaisir et fabriquer ensemble pour ce conseil de famille, notre "bâton de parole"?


Selon la tradition amérindienne, le bâton de parole passe dans les mains de tous les membres de la tribu. Lorsqu'une personne l'a en main, elle peut s'exprimer le temps qu'elle le souhaite et personne n'a le droit de l’interrompre. Un bon moyen concret (pour les enfants, mais certainement pour quelques adultes aussi) de nous rappeler qu'écouter et aussi important que s'exprimer!

© 2019 Chloé Biessy 

  • Black Facebook Icon

Les mains sales et les pieds nus | contact | Meyrin